Faits et chiffres

Question :

Est-il vrai que six millions de personnes meurent chaque année d’un accident vasculaire cérébral ?

Réponse :
Oui, c’est vrai. Selon l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres grands spécialistes de l’accident vasculaire cérébral, 6,2 millions de personnes meurent chaque année d’un accident vasculaire cérébral.

On estime à 17,3 millions le nombre de décès imputables aux maladies cardio-vasculaires, soit 30 % de la mortalité mondiale totale.Parmi ces décès, on estime que 7,3 millions sont dus à une cardiopathie coronarienne et 6,2 millions à un accident vasculaire cérébral (statistiques de 2008).

Source :

  • Rapport sur la situation mondiale des maladies non transmissibles 2010. Genève, Organisation mondiale de la Santé, 2011.
  • Global atlas on cardiovascular disease prevention and control. Genève, Organisation mondiale de la Santé, 2011.
  • Maladies cardio-vasculaires, aide-mémoire no 317. Actualisé en mars 2013 http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs317/fr/
  • OMS (2005). Preventing chronic diseases: a vital investment. Genève. Organisation mondiale de la Santé.
  • Truelsen, T., Heuschmann, P.U., Bonita, R. et. al., (2007). Standard method for developing stroke registers in low-income and middle income countries: experiences from a feasibility study of a stepwise approach to stroke surveillance (STEPS Stroke). The Lancet Neurology, 6, 134-139.

Question :
Est-il vrai que l’accident vasculaire cérébral tue plus de personnes chaque année que le sida, la tuberculose et le paludisme réunis ?

Réponse :
Oui, en effet. (1) En 2008, 2 millions de personnes sont mortes du sida (1,7 million – 2,4 millions) ; (2) 1,8 million de personnes sont mortes de tuberculose en 2008, dont 500 000 étaient malades du sida ; (3) 247 millions de cas de paludisme ont été recensés en 2006 causant près d’un million de décès, essentiellement des enfants africains.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres grands spécialistes de l’accident vasculaire cérébral, 6,2 millions de personnes meurent chaque année d’un accident vasculaire cérébral.

Source :

  • Rapport sur la situation mondiale des maladies non transmissibles 2010. Genève, Organisation mondiale de la Santé, 2011.
  • Global atlas on cardiovascular disease prevention and control. Genève, Organisation mondiale de la Santé, 2011.
  • Maladies cardio-vasculaires, aide-mémoire no 317. Actualisé en mars 2013 http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs317/fr/
  • 2009 AIDS Epidemic Update. Geneva: UNAIDS/WHO.
  • Organisation mondiale de la Santé, Paludisme, aide-mémoire no 94, actualisé en janvier 2009, http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs094/fr/
  • OMS/Partenariat Halte à la tuberculose. Version 2009. Données sur la tuberculose. www.who.int/tb

Question :
Est-il vrai que l’accident vasculaire cérébral concerne également les enfants ?

Réponse :
Oui, c’est vrai. Les enfants et même les nourrissons peuvent être victimes d’un accident vasculaire cérébral. Veuillez visiter les sites Web des associations membres de la WSO pour plus d’informations.

Source:

Question :
Est-il vrai que la plupart des AVC sont indolores ?

Réponse :
En effet. La plupart des AVC sont indolores. Quatre-vingts pour cent (80 %) des AVC sont causés par un caillot dans le cerveau et ne causent habituellement aucune douleur. L’accident vasculaire cérébral interrompt l’oxygénation d’une partie du cerveau et entraîne la mort des cellules cérébrales. Ce phénomène est généralement indolore. L’absence de douleur ne signifie pas qu’il faille pour autant ignorer les symptômes. Seulement 20 % des accidents vasculaires cérébraux sont causés par une hémorragie cérébrale et ce type d’AVC est habituellement très douloureux.

Source:

Question :
Est-il vrai qu’une personne meurt d’un accident vasculaire cérébral toutes les 10 secondes dans le monde ?

Réponse :
Oui. À l’échelle mondiale, on estime que six personnes meurent d’un AVC toutes les 60 secondes.

Source:

  • Rapport sur la santé dans le monde 2007. Genève, Organisation mondiale de la Santé.
  • International Cardiovascular Disease Statistics (2007 Update). Une publication de l’American Heart Association.

Question :
Est-il vrai qu’une personne est victime d’un accident vasculaire cérébral toutes les deux secondes dans le monde ?

Réponse :
En effet. On estime qu’il se produit 30 accidents vasculaires cérébraux toutes les 60 secondes dans le monde. Dans la majorité des cas, il s’agit d’accidents vasculaires cérébraux qualifiés de « silencieux ». Ce sont les plus fréquents. Le terme « silencieux » est toutefois erroné. Lorsqu’on examine les victimes d’un AVC silencieux, on constate de subtils déficits neuropsychologiques et neurologiques. Un article tiré de l’Étude Framingham donne en effet à penser qu’une personne sur 10 âgée en moyenne de 62±9 ans, n’ayant jamais été victime d’un AVC et vivant dans la communauté, est victime d’un accident vasculaire cérébral « silencieux ». Ignorés, ces petits AVC peuvent causer de graves problèmes. Un accident vasculaire cérébral subclinique augmente les risques d’autres AVC et d’AVC cliniques et (ou) de démence. Les AVC subcliniques combinés aux lésions subcliniques de type Alzheimer préparent le terrain à l’association AVC et démence puisque le risque à vie d’être victime d’un AVC ou d’être atteint de démence est de un sur trois.

Source:

  • Das RR, Seshadri S, Beiser AS, Kelly-Hayes M, Au R, Himali JJ, Kase CS, Benjamin EJ, Polak JF, O'Donnell CJ, Yoshita M, D'Agostino RB, DeCarli C, Wolf PA. Prevalance and correlates of silent cerebral infarcts in the Framingham Offspring Study. Stroke. 2008;39: Sous presse, publication électronique, 2- juin 2008. DOI: 10.1161/STROKEAHA.108.516575.
  • Vermeer SE, Longstreth WT Jr, Koudstaal PJ. Silent brain infarcts: a systematic review. Lancet Neurol. 2007; 6: 611–619.[CrossRef][Medline] [Commander l’article sur Infotrieve] (< THIS IS A LOGIN)
  • Yaksuhiji Y, Nishiyama M, Yakushiji S, Hirotsu T, Uchino A, Nakajima J, Eriguch M, Nanri Y, Hara M, Horikawa E, Kuroda Y. Brain microbleeds and global cognitive function in adults without neurological disorder. Stroke. 2008; 39: in press.
  • Shehadri S, Beiser A, Kelly-Hayes M, Kase CS, Au R, Kannel WB, Wolf PA. The lifetime risk of stroke: estimates from the Framingham Study. Stroke. 2006; 37: 345–350.

Question :
Est-il vrai que 80 % des personnes victimes d’un accident vasculaire cérébral vivent aujourd’hui dans des pays à revenu faible et intermédiaire ?

Réponse :
Oui. La charge de l’accident vasculaire cérébral touche de manière disproportionnée les personnes qui vivent dans les pays à faibles ressources. Entre 2000 et 2008, les taux d’incidence globaux des accidents vasculaires cérébraux dans les pays à revenu faible et intermédiaire ont dépassé de 20 % ceux des pays à revenu élevé.

Source:

Truelsen, T., Heuschmann, P.U., Bonita, R. et. al., (2007). Standard method for developing stroke registers in low-income and middle income countries: experiences from a feasibility study of a stepwise approach to stroke surveillance (STEPS Stroke). The Lancet Neurology, 6, 134-139.

Question :
Est-il vrai que l’incidence des accidents vasculaires cérébraux augmente et qu’une part disproportionnée de la charge de cette maladie incombe aux pays à faibles ressources où la sensibilisation à la prévention, au traitement et au soutien est la plus faible ?

Réponse :
En effet. Aujourd’hui, deux tiers des personnes victimes d’un accident vasculaire cérébral vivent dans des pays en développement où les systèmes de santé ont déjà atteint la limite de leurs capacités.

Source :

Truelsen, T., Heuschmann, P.U., Bonita, R. et. al., (2007). Standard method for developing stroke registers in low-income and middle income countries: experiences from a feasibility study of a stepwise approach to stroke surveillance (STEPS Stroke). The Lancet Neurology, 6, 134-139.

Question :
Est-il vrai que l’accident vasculaire cérébral est la deuxième plus grande cause de mortalité chez les personnes de plus de 60 ans ?

Réponse :
En effet. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’accident vasculaire cérébral est la principale cause de mortalité chez les personnes de plus de 60 ans et la cinquième plus grande cause de mortalité chez les personnes âgées entre 15 et 59 ans.

Source:

Mackay, J & Mensah G. (2004). Atlas of Heart Disease and Stroke. Genève, Organisation mondiale de la Santé.

Question :
Est-il vrai que la plupart des personnes ne connaissent pas les signes d’alerte de l’accident vasculaire cérébral ?

Réponse :
Effectivement. Environ 70 % des patients ignorent tout des symptômes d’un accident ischémique transitoire ou d’un accident vasculaire cérébral mineur, 30 % attendent plus de 24 heures avant de consulter leur médecin (quels que soient leur âge, leur sexe, leur origine sociale ou leur niveau d’instruction) et environ 30 % des récidives surviennent avant toute consultation médicale. En l’absence d’une éducation plus efficace du public, tous groupes d’âge confondus, il est impossible de mener des actions de prévention véritablement efficaces.

Source:

Chandratheva, A., Lasserson, D.S. et al. (June 2010). Population-Based Study of Behavior Immediately After Transient Ischemic Attack and Minor Stroke in 1000 Consecutive Patients: Lessons for Public Education. Stroke, 41, 1108-1114.

Question :
Est-il vrai que l’hypertension artérielle est le principal facteur de risque d’accident vasculaire cérébral ?

Réponse :
Effectivement. Il est très important de savoir si vous êtes à risque d’hypertension artérielle, de diabète ou d’hypercholestérolémie.

Source:

Helsingborg Declaration 2006 on European Stroke Strategies (ed. T. Kjellstrom, B. Norrving, A. Shatchkute). Copenhagen: World Health Organization.
Norrving, B. (2003). Long-term prognosis after lacunar infarction. The Lancet Neurology, 2,(4), 238-245.

Question :
Est-il vrai que l’AVC est la principale cause d’invalidité dans le monde ?

Réponse :
En effet. L’accident vasculaire cérébral est la principale cause d’invalidité dans le monde.

Selon le numéro du 28 novembre 2009 de The Lancet, l’AVC est la deuxième cause d’invalidité dans les pays à revenu faible et intermédiaire. La démence est la cause numéro 1. La démence et l’AVC sont responsables d’un tiers des invalidités de longue durée dans le monde. L’édition 2004 de la charge mondiale de morbidité de l’OMS (parue en 2008) fournit des statistiques sur les invalidités (modérées à sévères) causées par les AVC dans le monde.

Source supplémentaire : Feigin, V.L., Forouzanfar, MH et al. Global and regional burden of stroke during 1990-2010: findings from the Global Burden of Disease Study 2010. The Lancet, Early Online Publication, 24 October 2013. doi:10.1016/S0140-6736(13)61953-4.

Participez à la campagne « Un sur six ». Invitez six autres personnes à agir maintenant.

World Stroke Organization

logo-world-strokeDedicated to improve care for stroke survivors worldwide. 

Read More ...

The Post Stroke Checklist
Improving Life After Stroke

Developed to focus on the need for improved long-term stroke management.

Read More ...

WSC-footer